Revenir à l'accueil
Les rubriques du journal
L'article complet
Les outils de personnalisation d'affichage
Les liens utiles sur l'accessibilité

UNE :

 
       
Retour au sommaire de la page
 

UNE

 

Actu

 

Economie

 

Culture

 

Sports

 

Lifestyle

 

Débats

 

Régions

 

Network

 

Retour aux articles

 
 
LA LIBRE.BE > UNE >

Interruption de service

Chère lectrice, Cher lecteur,

Nous vous informons que La Libre mettra fin prochainement à son site Web "accessible.lalibre.be". Certains d'entre vous nous font confiance depuis de nombreuses années en consultant le contenu du site sur cette application accessible aux malvoyants. Nous vous remercions chaleureusment ! Nous souhaitons désormais continuer à vous servir directement sur notre site Web LaLibre.be

Nous vous remercions pour la confiance que vous nous avez témoignée durant ces nombreuses années.

L'équipe de La Libre.

Tout le monde en convient?: il y a urgence pour "L'Avenir"

Le manque d'implication de Nethys durant cinq ans laisse les députés wallons sceptiques.
(...)


Le manque d'implication de Nethys durant cinq ans laisse les députés wallons sceptiques.

La presse francophone n'est pas en parfaite santé, mais elle cherche les moyens de se soigner au mieux. Les remèdes divergent toutefois selon les interlocuteurs. Les auditions des représentants du personnel du quotidien L'Avenir, de leur CEO et de celui du groupe IPM, jeudi au Parlement wallon, ont renforcé ce sentiment. Lequel se double d'une forme d'urgence compte tenu des échéances auxquelles font face les Éditions de l'Avenir (EdA).

L'initiative prise par les Parlements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour évoquer l'avenir économique de la presse colle à l'actualité. Il y a trois semaines, la direction des EdA - contrôlées à 100 % par le groupe public liégeois Nethys - annonçait le lancement d'une procédure Renault et la volonté de licencier un quart du personnel (60 équivalents temps plein) ! Deux semaines plus tard, le CEO du groupe IPM (qui édite La Libre et La DH) François le Hodey dévoilait son intention de racheter les EdA sans plan de licenciement collectif. Ce à quoi Nethys avait répondu sèchement que L'Avenir n'était pas à vendre.

Premier à être auditionné, Jos Donvil, le patron du pôle média-télécom de Nethys, a rappelé les intentions de l'intercommunale liégeoise quant au développement de synergies entre L'Avenir et VOO. Une intégration qui, dit-il, permettrait à L'Avenir de toucher directement les 800 000 clients du câble wallon et, espère-t-il, d'en augmenter les ventes.

Les représentants du personnel de L'Avenir, entendus dans la foulée de M. Donvil, ont évoqué leur scepticisme par rapport aux ambitions de Nethys qui, depuis le rachat en 2013, n'a pris quasi aucune initiative sur les synergies Eda-VOO. "J'ai lu que M. Donvil rejetait la faute sur l'ancienne direction du journal. Je rappelle que le prédécesseur de M. Donvil n'a jamais obtenu de réponse du président du conseil d'administration, Pol Heyse, sur ces questions", a expliqué Philippe Leruth, journaliste à L'Avenir et représentant de la CNE au conseil d'entreprise des Éditions de l'Avenir.

In fine, la situation de statu quo qui prévaut depuis près de cinq ans a, selon le personnel, conduit le groupe de presse wallon dans la situation actuelle (la perte financière des EdA devrait atteindre 2 millions d'euros cette année, contre 1,2 million en 2017).

Le personnel favorable à un "portage" de la Région

Le personnel en appelle prioritairement au monde politique pour sortir de ces difficultés. "Si j'ai bien compris le ministre (Pierre-Yves Jeholet, ministre wallon de l'Économie, présent hier lors des auditions, NdlR) , le gouvernement wallon, s'il exerce son pouvoir de tutelle sur les filiales des structures publiques, a la capacité de bloquer le plan de restructuration car c'est une décision stratégique", a indiqué Philippe Leruth.

Au niveau du personnel, on souhaite un "portage" temporaire par la Région wallonne, via la SRIW, de L'Avenir. Il permettrait de sonder sereinement les différents scénarios de reprise et d'écarter, du processus décisionnel, l'actuel conseil d'administration de L'Avenir qui est "une émanation de celui de Nethys".

Parmi les scénarios, le plus concret est, aujourd'hui, celui porté par François le Hodey, CEO d'IPM. Lors de son audition, M. le Hodey a expliqué pourquoi le moment était propice, pour son groupe, de se rapprocher des Éditions de l'Avenir. "Il est fondamental, pour L'Avenir , de réussir la mise en oeuvre d'un modèle payant de contenus en ligne", a-t-il martelé. Or, jusqu'ici, Nethys et la direction des EdA ont été incapables de mener ce virage vers le numérique payant. Avec, comme résultat, un retard pris sur son principal concurrent (Sudpresse, le pôle régional de Rossel). "Nous avons, chez IPM, à la fois l'expertise et l'expérience pour aider L'Avenir à rattraper ce retard."

À chacun son urgence

Au coeur du débat de fond, d'une part la vision de Jos Donvil qui pense que la meilleure consolidation pour L'Avenir, c'est celle avec un opérateur de télécommunication, et d'autre part, l'analyse de François le Hodey qui constate qu'il n'existe aucune synergie importante avec Voo, qu'aucun opérateur telco en Europe ou aux États-Unis n'a réalisé un tel rapprochement, que la consolidation doit se faire entre groupes de presse. L'autre grande question est celle du futur de Voo ; depuis la fin du financement du câble via les activités de distribution d'électricité de Resa, il faudra trouver des partenaires industriels ou financiers ; or, ni Orange, ni Télénet n'est intéressé par le pôle média.

En conclusion, c'est le sentiment d'urgence qui prévaut. Pour Jos Donvil, l'urgence est d'appliquer le plan de restructuration pour renouer avec la croissance. Pour François le Hodey, l'urgence est d'ouvrir une discussion sérieuse sur un rapprochement entre EdA et IPM et de mettre fin aux immenses incertitudes qui pèsent sur le futur de L'Avenir (et éviter la "consolidation rampante" entre EdA et Rossel).

Pour le personnel, enfin, l'urgence est de sortir du giron de Nethys pour qu'une solution, préservant l'emploi, puisse émerger.

 
 

 
Retour au début de la page
 
 
 
Modifier la taille des polices
 
Modifier le contraste
Retour au sommaire de la page
 

Liens utiles

Accessoires
Belgique
Chiens guides
Divers
Informations
Jeunesse
Social
Transports
Retour au sommaire de la page