Revenir à l'accueil
Les rubriques du journal
L'article complet
Les outils de personnalisation d'affichage
Les liens utiles sur l'accessibilité

UNE :

 
       
Retour au sommaire de la page
 

UNE

 

Actu

 

Economie

 

Culture

 

Sports

 

Lifestyle

 

Débats

 

Régions

 

Light

 

Network

 

Retour aux articles

 
 
LA LIBRE.BE > UNE >
 

Dérapage lors d'une intervention policière au centre Fedasil de Jodoigne : "Je n'ai ...

Les bénévoles et travailleurs du centre Fedasil de Jodoigne sont sous le choc. Ce matin, vers 6h45, 20 policiers fédéraux ont débarqué sans ménagement au centre ouvert pour demandeurs d'asile. Mission: emmener une famille tchétchène qui devait être renvoyée vers la Pologne. Les deux parents et leur huit enfants avaient quitté la Russie pour Varsovie où ils ont introduit une demande d'asile. Comme "cela ne se passait pas très bien là-bas", ils ont poursuivi leur route vers la Belgique. Ils sont arrivés au centre Fedasil de Jodoigne le 1er août dernier. Tous les enfants, âgés de 16 ans à 3 ans (dont des jumelles) sont scolarisés dans les écoles de la commune. Des gamins polis, bien intégrés, qui ont vite appris le français. Une famille "irréprochable", selon Jean-Luc Meurice (MR), bourgmestre faisant fonction de Jodoigne.

Comme la famille tchétchène relève de la "procédure Dublin" (accord entre Etats européens qui permet de renvoyer le demandeur d'asile vers le premier pays où ils ont transité et demandé l'asile), l'Office des étrangers a décidé de les mettre dans un avion (militaire) à destination de la Pologne ce mercredi. Jusque-là, la procédure suivie était correcte.

Le père "transporté comme un saucisson"

Mais les choses ont dérapé, mercredi à l'aube, au moment d'exécuter cet ordre de reconduite. Les policiers chargés de la procédure d'escorte ont constaté qu'il manquait un des enfants: une adolescente de 14 ans passait la nuit chez une copine. Plutôt que d'attendre que la famille soit au complet - ce qui se fait d'habitude-, les policiers fédéraux ont décidé d'embarquer 7 enfants et le papa, et de laisser la maman au centre. Quand le père a haussé le ton ("Il ne s'est pas révolté!", explique un témoin de la scène), indiquant qu'il était hors de question qu'il parte sans sa femme et un de ses enfants, 6 policiers lui sont tombés dessus: on lui a entravé bras et jambes, mis un casque et "transporté comme un saucisson" dans le car de police. Sous le regard paniqué des enfants qui hurlaient. La fille aînée, qui servait d'interprète pour le papa, s'est évanouie...

"Je n'ai jamais vécu cela!", témoigne un travailleur sous couvert d'anonymat - Fedasil leur a signifié une interdiction de parler à la presse. "Je n'ai jamais vu un tel acharnement, avec une telle violence et un non-respect des personnes."

Le cabinet de Charles Michel a été prévenu

Le commissaire de la police locale a lui aussi été choqué par l'intervention musclée des collègues fédéraux. "C'est lui qui m'a prévenu", nous dit le bourgmestre ff de Jodoigne. "Je ne conteste pas la décision d'éloignement, ce n'est pas de mon ressort. Mais la manière dont cela s'est passé est inadmissible. Cette méthode, ça ne va pas! Menotter un papa et lui passer une camisole de force devant ses enfants, c'est inacceptable. J'attends un rapport de mon commissaire de police. J'ai pris contact avec le cabinet du Premier ministre".

Au cabinet de Charles Michel, on nous informe que le Premier ministre a demandé un rapport sur les circonstances de l'intervention.

Le Délégué général aux Droits de l'enfant, Bernard De Vos, a lui été alerté par des bénévoles du centre Fedasil de Jodoigne. "Ce qui s'est passé est tout à fait inacceptable, indigne, scandaleux"

Le vol militaire organisé pour la famille devait initialement partir à 10h30 de Melsbroek pour Varsovie. Il a été retardé à 12h30, la Pologne refusant de reprendre une famille incomplète, avant d'être finalement annulé. Le papa et les sept enfants ont alors été conduits dans un autre centre Fedasil, où la maman et l'adolescente de 14 ans les ont rejoints. Ils y resteront sans doute quelques jours avant d'être éloignés, ensemble...



 
 

 
Retour au début de la page
 
 
 
Modifier la taille des polices
 
Modifier le contraste
Retour au sommaire de la page
 

Liens utiles

Accessoires
Belgique
Chiens guides
Divers
Informations
Jeunesse
Social
Transports
Retour au sommaire de la page