Revenir à l'accueil
Les rubriques du journal
L'article complet
Les outils de personnalisation d'affichage
Les liens utiles sur l'accessibilité

UNE :

 
       
Retour au sommaire de la page
 

UNE

 

Actu

 

Economie

 

Culture

 

Sports

 

Light

 

Lifestyle

 

Débats

 

Régions

 

Retour aux articles

 
 
LA LIBRE.BE > UNE >
 

Disparition de Maëlys: la vidéo qui ne plaide pas en faveur du suspect principal

On en sait désormais un peu plus sur la personnalité de Nordahl L., suspect numéro 1 dans la disparition de la petite Maëlys.

L'emploi du temps et les occupations de Nordahl L., suspect numéro 1 dans la disparition de la petite Maëlys, ne plaident pas en sa faveur.

BFM TV a fait de nouvelles révélations sur l'affaire de la fillette de 9 ans toujours portée disparue. Nordahl L. a été filmé durant une heure et demie à une station de lavage au lendemain du mariage. A ce sujet, l'homme avait indiqué aux enquêteurs qu'il souhaitait, ni plus ni moins, vendre sa voiture. 

Sur les images proposées, l'homme nettoie donc évidemment son véhicule mais insiste tout particulièrement sur deux endroits bien précis: la portière avant du côté passager mais aussi dans le coffre. Le produit utilisé dans le coffre est, pour rappel, habituellement utilisé pour nettoyer les jantes et est connu pour tromper l'odorat des chiens.

Autre détail qui trouble également les enquêteurs: le lundi suivant le mariage, l'homme a résilié l'une de ses deux lignes téléphoniques. Une ligne dont il avait étrangement oublié de parler aux gendarmes. D'après l'avocat du suspect, le principal intéressé lui aurait signifié qu' "il n'en avait plus besoin et cette ligne fonctionnait mal."

La personnalité du principal suspect passée au crible

Le 27 août dernier, l'homme de 34 ans a insisté après la cérémonie de mariage pour participer à la suite de la fête. En échange, il promettait de ramener "quelques friandises" aux convives comme l'indique Paris Match . Connu de certains convives pour ses liens avec le milieu de la drogue, l'ancien militaire parlait concrètement de cocaïne.

Entré dans l'armée à ses 19 ans, l'homme sera réformé en 2007 pour " son comportement psychologique instable " et son addiction aux drogues. Au cours de ses 5 années de service, il sera devenu maître chien au 132e bataillon cynophile de l'armée de terre. A son retour chez lui, dans l'Isère, Nordahl revient avec l'un de ses chiens et décide de devenir éducateur canin. Il se fera néanmoins bien plus remarquer pour des délits tels qu'un cambriolage ou encore pour l'incendie volontaire du restaurant La Plage de Palabru. Il écopera d'ailleurs d'un an de prison ferme après lequel il se serait "rangé". Il est même décrit comme un " gentil gars " même s'il baigne dans le "milieu" et qu'il est un brin bagarreur.

De petits boulots en petits boulots, il finira par se mettre en arrêt maladie à cause d'une double hernie discale, en février 2017. " Une situation qui l'a obligé à retourner vivre chez ses parents et parfois chez son frère, près du lac d'Aiguebelette ", poursuit Paris Match .

Sa proximité avec les enfants lors du mariage pose question

Après avoir momentanément quitté la soirée, le suspect revient entre minuit et une heure du matin. Il serait parti changer de short et s'approvisionner en "matos". De son côté, la petite fille de 9 ans est toujours auprès de sa famille. " Visiblement, il n'a pas eu un comportement adéquat envers les enfants ", indique une source proche de l'enquête. En effet, Nordahl?a été vu à plusieurs reprises dans la salle du mariage et plus précisément dans la pièce où les enfants dormaient sous la surveillance de la baby-sitter. " Dans cette pièce isolée, il parlait avec Maëlys et lui montrait sur son téléphone portable des photos de ses chiens, l'une des passions de la petite fille ", précise cette même source.

Maëlys, pas effrayée par Nordahl, le présente même comme " son "copain", elle l'aurait désigné comme son "tonton" à un invité du mariage. Il aurait discuté avec elle et sa mère. La maman est ensuite partie, laissant la conversation entre Maëlys et cet invité se poursuivre quelques minutes. "

Vers 1h30 du matin, la baby-sitter quitte les lieux. Maëlys ne dort toujours pas, à l'inverse de la majorité des autres enfants. Aux environs de 3h du matin, les parents de la petite fille de 9 ans s'inquiètent de ne plus la voir. Sa grand-mère étant la dernière personne à qui elle aurait adressé la parole, un quart d'heure plus tôt. " La maman a immédiatement craint qu'il soit arrivé quelque chose de grave à sa petite fille, continue son avocat. Sa première intuition, à cette heure de la soirée, c'est un enlèvement. "

De son côté, le principal suspect est accompagné par l'un des invités aux toilettes, prétextant avoir trop bu. Il aurait alors fait semblant de vomir selon la personne qui l'accompagnait. Il finira par mettre les voiles vers 4 heures du matin, juste avant l'arrivée des gendarmes.

 
 

 
Retour au début de la page
 
 
 
Modifier la taille des polices
 
Modifier le contraste
Retour au sommaire de la page
 

Liens utiles

Accessoires
Belgique
Chiens guides
Divers
Informations
Jeunesse
Social
Transports
Retour au sommaire de la page