Revenir à l'accueil
Les rubriques du journal
L'article complet
Les outils de personnalisation d'affichage
Les liens utiles sur l'accessibilité

UNE :

 
       
Retour au sommaire de la page
 

UNE

 

Actu

 

Economie

 

Culture

 

Sports

 

Light

 

Débats

 

Régions

 

Network

 

Retour aux articles

 
 
LA LIBRE.BE > UNE >
 

Les Belgian Tornados qualifiés pour la finale du 4x400m: "Cela va beaucoup jouer des ...

Le relais belge a brillé en terminant 3e de sa série.

Très convaincants, les Belgian Tornados ont assuré sans trembler leur place pour la finale du 4X400 m messieurs des championnats du monde d'athlétisme samedi midi à Londres. Dylan Borlée, Jonathan Borlée, Robin Vanderbemden et Kevin Borlée ont signé le 3e chrono de la matinée. Leurs 2:59.47 (à 95/100e de leur record national) les classent derrière les Etats-Unis (2:59.23) et Trinité et Tobago (2:59.35) qui les ont devancés dans cette ordre à l'arrivée de la 2e série. La finale se courra dimanche soir à 22h15 (belges). "Il y a toujours une médaille à aller chercher, il faudra rester concentrés, ne pas s'affoler et y aller avec nos tripes", a reconnu Dylan Borlée. "L'année passée (aux Jeux) la médaille était possible, on ne l'a pas eue. Cette année c'est possible, on fera le maximum. On verra bien", a ajouté son grand frère Jonathan.

"Ça s'est très bien passé, tout le monde a fait son job et on réalise un très beau chrono. On était dans la série la plus difficile, je suis content de nous en sortir avec la 3e place (directement qualificative)", a jugé globalement Jonathan, chargé de se rabattre aux 600 mètres.

Il a ensuite détaillé son relais: "J'ai donné le maximum aux premiers cent mètres. On était à l'intérieur (au couloir 3), je me suis fait tout de suite enfermer, j'ai dû ralentir malheureusement." Avec pour conséquence un recul de la 4e à la 6e place. "Ce n'était pas l'idéal. Mais j'ai bien fini. Content d'être en finale. Demain c'est une autre course."

"Cela va beaucoup jouer des coudes. Ce sera à nous de nous placer et à être intelligents tactiquement", prévient Kevin Borlée.

"Quand on a vue la série, on s'est dit qu'on allait devoir y aller comme si c'était une finale. Je suis très fier de l'équipe", a précisé Dylan Borlée qui découvrait la piste où régnait "pas mal de vent, mais aussi un public génial".

Robin Vanderbemden de décrire son relais: "Quand je prends le témoin, il y a un groupe de trois qui est un peu loin de devant. Comme le coach me l'a demandé, j'ai essayé de boucher le trou aussi vite que possible en jouant sur ma vitesse. Je reviens dans la première ligne droite. Dans l'idéal j'aurais pu attaquer, mais j'ai senti que peut-être je pouvais passer mais je risquais de le payer derrière. J'ai préféré attendre la dernière ligne droite. Je savais que si je passais le témoin en quatre (4e position) avec Kevin on termine au pire en quatre (4e). Tandis que si je me fais reprendre dans le virage, on risque de manquer la finale. J'ai fait le choix le plus facile et me suis reposé sur Kevin."

Kevin Borlée justement était le point d'interrogation après la gastro-entérite dont il a été victime et qui a perturbé sa semaine. "Ce matin, je ne savais pas encore comment les jambes allaient répondre. Maintenant, je sais que cela va, j'avais les jambes encore un peu dure, et demain, je pense que cela ira encore mieux. Cela fait plaisir de disputer une nouvelle finale (la 12e consécutive en plein air dans un grand championnat). On travaille dur chaque année. Une finale de plus dans un stade incroyable, avec une atmosphère de dingue, je pense que ce sera chouette."

 
 

 
Retour au début de la page
 
 
 
Modifier la taille des polices
 
Modifier le contraste
Retour au sommaire de la page
 

Liens utiles

Accessoires
Belgique
Chiens guides
Divers
Informations
Jeunesse
Social
Transports
Retour au sommaire de la page