Revenir à l'accueil
Les rubriques du journal
L'article complet
Les outils de personnalisation d'affichage
Les liens utiles sur l'accessibilité

UNE :

 
       
Retour au sommaire de la page
 

UNE

 

Actu

 

Economie

 

Culture

 

Sports

 

Light

 

Lifestyle

 

Débats

 

Régions

 

Retour aux articles

 
 
LA LIBRE.BE > UNE >
 

"Foxie!", transformation réussie par Christophe Coppens

La "Petite renarde rusée" de Janacek intelligemment modernisée par Christophe Coppens.

Trente et un ans après sa dernière production de "La petite renarde rusée" (déjà hors les murs - au Cirque Royal - et également avec un metteur en scène belge - Gilbert Deflo -), la Monnaie accueille enfin à nouveau l'extraordinaire opéra animalier de Janacek. Animalier ? Pour le designer Christophe Coppens, qui signe ici sa première mise en scène lyrique, ce qui fait l'essence de l'oeuvre peut être substitué : une salle polyvalente de village (avec sa cafétéria) en guise de forêt, des jeunes (qui dansent, courent, jouent au basket ou se déguisent) qui tiennent lieu d'animaux, un garde de sécurité (dont le blouson "Security" devient parfois "Insecurity") comme garde-chasse, et une jeune fille rousse - dénommée Foxie - en lieu et place de la Renarde.

Robe courte, GSM à la main, ouverte à toutes les expériences, elle va découvrir le monde (avec notamment une basse-cour aux allures orgiaques), devenir adulte, trouver l'amour et presqu'aussi vite, la mort. Mais, comme dans le conte de Janacek, une autre se lèvera, qui lui ressemble furieusement et qui prendra sa place.

On peut mégoter à l'envie sur l'opportunité de telles transpositions, devenus monnaie - si l'on ose écrire - courante dans l'opéra contemporain, mais on peut aussi juger la démarche à l'aune du résultat. Et ici, cela marche. Parce que Coppens a eu l'intelligence de laisser suffisamment de références à la nature et aux animaux - avec des moments de grande beauté, et même des instants oniriques. Parce que ce monde d'aujourd'hui sonne vrai (il y a même Trump et Wilders à la télé) mais sans misérabilisme ni insistances inutiles. Et surtout parce que sa direction d'acteurs, et tout particulièrement sa gestion des jeunes figurants, est une réussite presque parfaite : le mouvement est hymne à la vie, et donc substrat de nature effervescente.

Le printemps est sur la scène

Certes, on peut regretter un fléchissement au final, avec une ultime scène trop raide (on eût aimé revoir les jeunes à l'avant-plan plutôt que ce long soliloque du garde campé sur son - faux - rocher. On peut, aussi, s'agacer de l'insistante glorification des amours saphiques de la renarde et de son renard : c'est que, profitant de ce que les deux rôles sont écrits pour des voix féminines et que, ici, tous les personnages sont humains, le metteur en scène campe leurs transports cinq fois plutôt qu'une, ajoutant même une couche de militantisme à la démonstration en réécrivant le livret dans les surtitres (Foxie se présente comme victime d'homophobie quand le chasseur Harasta l'abat). Pas de quoi, toutefois, diminuer la réussite de Coppens : tout néophyte qu'il soit, il ne se contente pas d'illustrer le livret, mais sait aussi traduire en images la musique. Antonello Manacorda mérite toute autant de louanges. Le jeune chef italien maîtrise le foisonnement de la partition de Janacek, mais sans jamais en brider les couleurs. Idéalement suivi par l'Orchestre symphonique de la Monnaie, il sait insuffler tour à tour humour, tension dramatique et poésie. Au point que l'on se dit que, sans lui, la mise en scène pourrait perdre une partie de son âme.

Excellente distribution également, avec notamment la Foxie puissante et vive de Lenneke Ruiten, le garde-chasse à la fois solide et lyrique d'Andrew Schroeder, le remarquable Harasta de Vincent le Texier ou l'attachant maître d'école de John Graham-Hall.


Bruxelles, Palais de la Monnaie, jusqu'au 2 avril; www.lamonnaie.be

 
 

 
Retour au début de la page
 
 
 
Modifier la taille des polices
 
Modifier le contraste
Retour au sommaire de la page
 

Liens utiles

Accessoires
Belgique
Chiens guides
Divers
Informations
Jeunesse
Social
Transports
Retour au sommaire de la page